Votre grossesse

PraenaTest®, possible à partir de la 9ème semaine de grossesse+0

Vous trouverez ici des réponses détaillées à beaucoup de questions sur le PraenaTest®. Elles ne peuvent cependant pas remplacer l’entretien avec votre médecin, afin de déterminer si le PraenaTest® entre pour vous en ligne de compte et quand il doit être effectué.

Le PraenaTest® est-il indiqué dans mon cas ?

Pour savoir si le PraenaTest® est indiqué pour vous, parlez-en à votre médecin. Plus de vingt mille femmes ont déjà eu recours à ce test. Elles ont fait pratiquer ce test sanguin en raison de leur âge ou parce que les résultats d’autres méthodes de dépistage leur ont donné des raisons de s’alarmer. De même, beaucoup de femmes font le PraenaTest® tout simplement parce qu’elles ont peur que leur enfant présente une anomalie chromosomique.

Environ
55 %

… des femmes enceintes qui demandent à faire le PraenaTest® ont plus des 35 ans.

Environ
29 %

… des femmes enceintes, des anomalies ont été détectées à l’èchographie ou lors d’un test sanguin au primier trimestre.

Environ
13 %

… des femmes enceintes demandent à faire le PraenaTest® pour être se sentir rassurées.

À partir de quand puis-je demander à faire le PraenaTest®?

En général, il est possible de pratiquer le PraenaTest® à partir de la neuvième semaine de grossesse révolue (9e SDG + 0 p.m.). Cependant, d’après notre expérience, le test est la plupart du temps réalisé en même temps qu’une échographie, c’est-à-dire habituellement à partir de la douzième semaine de grossesse. Déterminez avec votre médecin à quel moment il est opportun pour vous de réaliser le PraenaTest®.

 

LCxx_HP_Grafiken_FR_Patienten_Ihre-Schwangerschaft_H5

Dans quelle semaine de grossesse le PraenaTest® est-il réalisé?

 

Est-ce que je peux faire le PraenaTest® si j’attends des jumeaux?

Oui. Le PraenaTest® peut être effectué dans le cas de grossesses gémellaires. Le prix est le même que pour les grossesses simples.

 

Le PraenaTest® peut-il être effectué après une PMA?

Oui. Le PraenaTest® peut être effectué sans aucune restriction après un traitement de l’infertilité, par exemple une FIV, une ICSI, et même après un don d’ovocytes. Nous n’avons pas besoin de le savoir. Cette information n’a aucune influence sur la bonne exécution du test et nous ne posons pas la question.

Print Friendly
top